PASSER DES VACANCES A MYKONOS : au-delà du Cliché


Quand vient l’été, beaucoup de nos amis Instagram – « amis » est souvent à lire entre guillemets dans ce cas – partent pour Mykonos.

Le résultat est impressionnant et attirant : photos sublimes, corps huilés, mini slips qui laissent présager des nuits chaudes et moites… LE rêve !

Et puis viennent les grincheux, ce serait trop gay, trop de monde, trop superficiel, trop cher et trop cliché !

Que nenni ! MYKONOS C’EST LE PARADIS !!

Cette petite île des Cyclades est un délicieux mélange entre une terre de lune qui ne semble jamais avoir été touchée par l’homme et une soirée géante d’Offernissim à ciel ouvert.

Bien sûr, les gays sont nombreux sur l’île – et surtout en juillet/aout – mais cette Cyclade reste familiale et festive pour une majorité d’hétéro.

La vie nocturne y est réellement intense : Jackie O’ sur le port, le Porta, le Cavo Paradiso et d’autres vous tiennent éveillés facilement jusqu’à 8h du matin 

L’île dort peu, l’île s’amuse, elle bronze, elle flirte, parfois même elle baise (à 2 pour un amour d’été ou à plus pour les amateurs de sensualité partagée).

Elle offre tout ce que l’on aime de petites criques pour être totalement en dehors du monde (à Agios Stefanos par exemple) et des plages ultra chics aux menus sublimes et aux transats tout confort (c’est le cas de la Principauté de Panormos : beach club extraordinairement élégant comme sorti d’un guide de déco de Sara Lavoine).

Sinon, on peut aussi y être entouré de gays et de gays uniquement pour l’intégralité du séjour puisque des plages gays existent aussi : elles sont immenses et bien fréquentées, la plus célèbre est Elia Beach.

Si je devais partager un conseil, je dirais que seule l’alternance - de moments chill et de moments festifs ; d’endroits gays et d’endroits déserts - vous donnera une vraie perception de la richesse de l’île.

 Mykonos, au dela du cliché

Le programme parfait ?

 

Un réveil tardif pour l’heure du déjeuner, un croissant et un jus d’orange à l’ombre sur son balcon. Une heure de lecture au bord de la piscine, un premier verre de Ouzo puis on enfourche son quad pour une crique déserte vers le phare de Mykonos.

A 17h, on repasse dans sa chambre, sa villa, son AirBnB pour grignoter une salade, prendre sa douche, s’appliquer de l’après soleil.

La langueur de ce climat parfait où il fait une petite trentaine de degrés en permanence avec un vent qui vous caresse, fait totalement oublier le fait qu’il est 21h et qu’il faut impérativement courir pour ne pas rater le show de l’Elysium avec des drags venues du monde entier. On rit et on boit tellement de Spritz, on y croise forcément des copains français dont on ignorait qu’ils étaient là, que l’on n’aime pas tant que ça mais que l’on est ravi de voir dans ce contexte.

23h30, on file diner au Fato a Mano – restaurant italien tenu par la plus agréable tenancière de l’île avec une équipe de serveurs sexy, adorables et qui se souviendront toujours de vous.

1h du matin, il fait si soif avec ce vent, alors on marche 10 minutes vers le port et on est au Jackie O sur le port, on sent les gouttes d’eau salée qui rafraichissent sa chemise, finalement on décide de l’enlever. On discute, on s’embrasse, on s’intéresse… peut être que l’on baisera même derrière l’église au bout l’allée.

On alterne dans les 2 clubs qui se touchent : quand le Jackie O étouffe on peut toujours aller prendre un Get 27 au Babylone, son voisin, où le show d’un vieux drag brésilien est toujours drôle et enlevé.

Il est déjà 5h45, on rentre seul ou accompagné. On est heureux, on sourit, on titube un peu, on sent le vent, on regarde la lune : on est un peu niais mais on  vit.

 

Cette nuit était un vrai moment de douceur.

Promis demain, on ira au Jackie O Beach pour changer…

 

Soyez heureux et passez d’excellentes vacances !

 

PS : Deux choses à ne jamais oublier d’emmener à Mykonos : Un ami que l’on aime et beaucoup de cash (on ne va pas se la cacher, la Caisse d’Epargne va vous appeler quand vous rentrerez).

 

Ghion


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés